HOP! Déclaration 2015 pour les revenus 2014

declaration-revenus-2014Calcul de l’impôt 2015 sur les revenus 2014 pour le PN de BRIT AIR (par le SNTA/CFDT)

Préalable : la vocation de cet article est vous aider à remplir votre déclaration d’impôts sur le revenu, il n’est pas force de loi, c’est juste un décryptage simplifié qui exige l’aval de votre inspecteur des impôts surtout s’il s’agit de votre première déclaration.

Le formulaire d’impôts 2015 pour les revenus de 2014 est pré-rempli, il y figure ce que HOP Brit Air a déclaré pour vous, c’est-à-dire les salaires nets cumulés 2014 mais attention aux erreurs éventuelles de retranscriptions.

Si vous déclarez en version papier, la date limite est mardi 19 mai 2015.

Pour la déclaration en ligne, vous pouvez vous connecter avec votre numéro fiscal et votre mot de passe et sélectionner le service Déclarer mes revenus dans votre espace Particulier. En fonction de votre département de résidence, vous devez déclarer vos revenus en ligne au plus tard:

– le 26 mai 2015 : départements de n°s 01 à 19

– le 2 juin 2015 : départements de n°s 20 à 49

– le 09 juin 2015 : départements de n°s 50 à 974 / 976.

Le PN a 2 possibilités pour déclarer ses revenus :

  • La première formule est celle de tous les salariés, la déduction des frais est forfaitaire : déclarer le cumul net fiscal, les indemnités de sécu éventuelles et l’intéressement quand il existe…

– N’oubliez pas de reporter l’intégralité de votre cotisation syndicale dans la case 7AC feuillet 4. (50% des cotisations sont déductibles dans cette formule aux déductions forfaitaires.).

Cette méthode est intéressante si vous avez peu ou pas volé en 2014.

2- La deuxième formule est celle de la méthode des frais réels.

Pour ce faire, munissez-vous des documents suivants :

  • Votre bulletin de paie de décembre 2014.
  • Les relevés d’activité de décembre 2013 à novembre 2014.
  1. MONTANTS A DECLARER (dans la colonne 1AJ de votre déclaration de revenus)

– Net fiscal cumulé (cf. bulletin de paie de décembre 2014)

+

– l’intégralité de vos frais professionnels (sur les relevés de frais et non pas sur votre dernier bulletin de paie)

+

– la somme globale des découchers payés par DB (sur les relevés de frais)

+

– les indemnités journalières pour maladie  (ce que la Sécurité Sociale a payé à DB pour vous si vous avez été en arrêt de travail pour maladie)

 

  1. MONTANTS A DEDUIRE (dans la colonne 1AK de votre déclaration de revenus)

1 – La somme des indemnités journalières Zone Euro (France incluse), soit pour le PN HOP BRIT AIR :

L’indemnité journalière en zone EURO est fixée cette année à :

157€  (PNC et PNT) Pour les éventuels courriers « charter » hors Europe, veuillez nous contacter.

Comment calcule-t-on cette indemnité journalière ?

Chaque jour d’activité isolé donne droit à déduire 1/2 indemnité. Soit 0,5 x 157 €. (ex :NTE/LYS/NTE)

Un courrier de 2 jours, vous avez droit à 1,5 indemnité. Soit 1,5 x 157€.

(ex : ORY/BES/ORY/MPL/ORY/MPL nuit courte MPL/ORY/BES/ORY).

Un courrier de 4 jours,  (3 découchers) vous avez droit à 3,5 indemnité, soit 3,5 x 157€.

Faites le même type calcul pour tous les courriers de l’année 2014 que vous avez effectué. Sachez que le premier jour d’engagement d’une rotation compte pour 1/2 indemnité, les jours suivants comptent pour une indemnité complète.

2 – Cette 2e formule de déclaration aux frais réels vous permet de déduire la totalité de votre cotisation syndicale 2014, ajoutez-la à la somme des indemnités journalières.

3 – Pour tous les autres frais à déduire, nous vous invitons très vivement à rencontrer votre inspecteur des impôts (surtout si c’est votre 1ère année aux frais réels) qui seul, peut tolérer ou non les déductions supplémentaires ! ! ! Par exemples :

– Vos frais de pressing, sur justificatifs. [il est en général toléré par l’administration fiscale : une chemise par journée d’activité et un uniforme (veste + pantalon /jupe) par quinzaine].

– Vos indemnités kilométriques (cf. barème des impôts)

Tout ce que vous estimez devoir et pouvoir déduire : bagage, coiffeur, collants, forfait téléphone (une partie), loyer, ordinateur, etc. Conservez une copie de la carte grise si vous changez de voiture.

Attention : il existe le droit fiscal qui peut vous favoriser dans certains cas, mais il existe aussi ce que l’on nomme la doctrine administrative et fiscale qui laisse à l’inspecteur des impôts la libre interprétation en cas de litige.

Un bon conseil : joignez une lettre très détaillée de votre méthode de calcul, soyez précis.

Pour plus d’infos appelez votre délégué SNTA/CFDT : 06 62 49 81 15.

Exemple de lettre à joindre à votre déclaration et à l’attention de votre inspecteur des impôts : 

Monsieur l’Inspecteur des Impôts,

J’opte cette année (encore) pour la déduction de mes frais professionnels pour leur montant réel.

Cette option possible fait suite à la décision du Directeur de la législation fiscale et concrétisée par une lettre signée le 15 février 1999 et référencée 99 002172 à l’attention de 3 organisations syndicales dites représentatives de la profession.

C’est ainsi que je rapporte à ma rémunération imposable l’ensemble des frais d’hôtels  (sur la base du coût réel pour l’employeur), ainsi que les indemnités de repas.

Les autres frais liés à l’exercice de ma profession font également l’objet de ma déclaration, ils sont conformes aux conditions de droit commun et clarifiés par l’instruction administrative le 30 décembre 1998 sous la référence 5F-1-99 du bulletin officiel des impôts.

 Je vous prie d’agréer, Monsieur l’Inspecteur des Impôts, etc…

« FUZZZION » imminente…

UN_DEUX_TROIS_SOLEIL

Autant se dire les choses : la fusion des 3 compagnies est en courte finale. La direction de HOP! s’y prépare très activement.

Mais quel cinéma pour soi-disant préparer les esprits!

« Vous allez vous appeler HOP! BRIT AIR mais, promis, on ne change rien, promis on ne mute pas, promis vous gardez votre emploi, promis vous gardez de l’activité, promis vous vous développerez, promis vous ne fusionnerez pas car on n’en voit pas l’intérêt, chacun chez soi… « 

« Pour l’instant » pensaient-ils en silence et, comme il est des silences plus assourdissants que des verbiages, la CFDT avait anticipé le coup !

Ainsi, lorsque nous avons signé l’accord de réduction des coûts, nous nous doutions de ce jour où on nous annoncerait la fusion.

Alors aujourd’hui encore plus qu’hier, nous sommes convaincus d’avoir fait le bon choix et d’avoir préservé au moins 18 mois les conditions du PNC.

Force est de constater qu’il existe toujours des contradicteurs sur cette version des faits: les septiques verront tout ça lorsqu’on nous imposera de facto un mixte de la convention AIRLINAIR ou REGIONAL (avec 68 UHV pour le PNC).

Non pas qu’elles soient désastreuses mais, ramenée aux conditions actuelles de DB, nous aurons beaucoup à perdre malgré les apparences.

Mais comme nous avons perdu récemment l’UNSA sur l’intérêt de nos accords, nous n’avons guère d’espoir de nous sortir du plan concocté par la direction de HOP! : Au mieux une CONVENTION COMMUNE SUR LA BASE DE CELLE D’AIRLINAIR (comme base de travail).

Le constat est là : depuis 2 ans disparition progressive de postes, PDV PS & PN, contrats de mise à disposition à durée indéterminée, réduction des coûts, 23 avions dans HOP! sur le tarmac (et aucun à l’horizon janvier 2016 sur Orly pour DB) et, toujours des résultats encourageants mais insuffisants.

Le travail d’harmonisation a commencé chez le Personnel Sol, les PNT sont mûrs pour le contrat unique HOP! et le PNC va vers l’harmonisation des conventions.

Alors une telle convergence ne peut vouloir dire autre chose que fusion. Elle va être annoncée prochainement (d’ici le mois de juin 2015) à tous les salariés, le show de la présentation du futur HOP! est sur ses dernières retouches…

Sans aucun doute il y aura des coupes franches dans les emplois en « trop » ceci pour réduire les triplons et les sureffectifs liés à une activité déclinante sauf à accepter les conditions HOP! AIRLINAIR.

L’harmonisation des accords, des conventions collectives et usages seront d’abord la cible de la direction HOP! puis en découlera (peut-être même en parallèle) des plans de réduction des effectifs.

20 à 26 mois seront probablement nécessaires pour un produit fini PS et PN HOP! avec un objectif unique : le PNC DB à 68 UHV!!!

Le PDV PNC va être présenté à la prochaine réunion du comité d’entreprise (avril 2015).

La direction n’a guère tenu compte de nos remarques sur les carences de ce projet, notamment sur les indemnités de départ toujours très insuffisantes pour être réellement incitatives sachant qu’elle avait le soutien d’autres syndicats moins regardants tant que ça arrange les « copains » (ok c’est pas joli joli mais ça énerve alors il faut que ça sorte).

Autant vous dire que tout s’est passé sans réelle négociation.  Mais la direction, a-t-elle besoin d’un accord pour faire son PDV PNC? La réponse est dans la question.

Un tel simulacre de négociations direction/syndicat ne peut que présager d’une nette dégradation des relations sociales dans les 3 compagnies.

La CFDT n’a jamais été dupe de ces changements d’attitudes et ne se laissera pas, comme toujours et fidèle à ses engagements, embarquer dans un accompagnement mortuaire sans réagir.

 

PDV puis s’en va…

enfilehageCe qu’il y a de bizarre avec la cfdt c’est que parfois (trop souvent) on entend des trucs qu’on ne devrait pas. Alors on se met à laisser vagabonder notre esprit perturbé.

Vous le savez, la CfdtHop a des ennemis mais encore plus des amis…

Vous le savez aussi, la CfdtHop passe son temps à mentir et à ne raconter que des sornettes donc, ce qui sera écrit ci-après n’est donc que pure affabulation de notre part : la CfdtHop apporte le plus grand soin et met en œuvre tout moyen pour diffuser sur son weblog des informations mensongères mais de qualité. La CfdtHop ne peut garantir l’exactitude, la fausseté et l’exhaustivité de l’ensemble de ces informations. La CfdtHop ne saurait être tenue pour responsable des erreurs ou des amalgames que feraient certains de nos lecteurs peu attentionnés ou avisés…

Comme toujours, tout ce qui est écrit dans cet article n’est que pure loufoquerie et ne peut être que pure coïncidence s’il s’avère crédible. Cet article est donc une pure fiction. Toute ressemblance avec la réalité est à imputer à cette dernière sauf si cette dernière est fortuite…Ce préambule est fait pour valoir et faire valoir ce que de droit.

Imaginons (du verbe imaginer c’est-à-dire, d’après le Larousse, concevoir, se représenter des choses de l’esprit, de l’extérieur à nous-mêmes) que le PDV PNC n’est qu’un leurre.

L’accord de réduction des coûts n’était que la première étape d’un vaste plan de restructuration.

Nous n’avons pas à la CfdtHOP la prétention de dire ou de croire que l’accord signé était un bon accord ni même qu’il est satisfaisant. D’ailleurs, tous nos articles vont dans ce sens et personne ne peut nous reprocher le contraire.

L’accord de mars 2013 a juste le mérite d’épargner nos popotins pour les prochains mois (jusqu’en janvier 2016 d’après nos « amis confidents »)  et de limiter ainsi la casse sociale.

Ce n’est guère satisfaisant pour certains soit, mais ça laisse le temps de voir venir.

Une grève à l’époque aurait évidemment été plus facile mais n’empêche pas une direction de dénoncer une convention et d’en imposer une au rabais.

La nécessité de signer l’accord de 2013 est maintenant une évidence : que nous aurait-on dit si nous ne l’avions fait ?

On nous a craché dessus et on nous reproche aujourd’hui la baisse des salaires (même si le salaire est le même mais lié à l’activité qui elle est en berne, mais bon) alors que nous avons maintenu les emplois!!!

Quel aurait été le meilleur choix ? Baisse des salaires ou licenciement ? Facile de ne pas s’engager et d’arriver avec des « MOI JE ».

La CFDT assume, comme toujours, sa signature des nouvelles conventions PNC et PS HOP!-BRIT AIR.

La CFDT ne fait pas de promesse. Elle s’engage. Jamais à la légère. En partenaire comme en adversaire de la direction.

Maintenant, cela ne nous empêche pas de continuer à travailler.

De nouveaux adhérents PNC nous ont rejoint et nous les remercions pour leur confiance.

Parmi ces nouveaux et des anciens aussi, certains nous « invitent » à rejoindre les conditions signées de Régional.

Pas d’ostracisme dans nos réflexions à la CfdtHOP : nous pensons que nos accords sont acceptables mais que la conjoncture est mauvaise : baisse vertigineuse d’activité, PDV…

Tout le monde a bien compris que le PDV PNC est un leurre : en réalité la direction souhaite l’échec de celui-ci pour justifier d’une activité PNC cet hiver au ras des pâquerettes et même à la racine des pissenlits !

Un nouvel hiver à 1200 euros et vous verrez les PNC se jeter sur les premières propositions de la direction comme, par exemple, le SMMG à 68 UHV.

Ce serait aussi une excellente nouvelle pour WAR1 de nous voir passer à 68UHV car il gagnerait 3 ans sur son plan de restructuration. Il apparait aujourd’hui que la volonté de War1 est de ramener les coûts d’exploitation dans les clous : 4,5 centimes d’euros par siège au kilomètre (pour 11 centimes à Air France).

Maintenant, si les PNC HOP BRITAIR préfèrent un minimum garanti valorisé certes de 10% mais en contrepartie de 68 UHV au lieu de 55UHV actuellement, nous n’y sommes pas opposés.

Les PNC YS et AN sont à 68 UHV / LES PNT YS, AN et DB sont à 68 UHV.

Il faut savoir que dès le lancement du PRF, le taux de productivité PN a été établi à 67,5 UHV pour le PNT et 66,7 UHV pour le PNC. Le PNC DB est à plus de 13 UHV au-dessus de ces seuils !!!

Pour War1 il y a comme un problème à rapidement éliminer : les PNC HOP!DB sont à 55 UHV.

Les PNT Brit Air ont obtenu le retrait du PDV et la mise en place de la rupture conventionnelle comme la CFDT le souhaite depuis le début pour les PNC: que ceux qui veulent partir partent mais en négociant directement avec la direction leur prime de départ!!!

Pour notre part, nous trouvons plus que surprenant que des syndicats « poussent » la direction à un PDV alors que les PNT viennent de le refuser et d’obtenir mieux !!!!!!

Un échec du PDV est aussi la bonne occasion de justifier un nouveau PDV avec PSE derrière : vous pensez vraiment que la direction va se priver de licencier 20 PNC ????

Et dire que ceux sont des syndicats qui le demandent !!!!

On nous contacte depuis 3 jours : « mais pourquoi la CFDT ne dénonce pas l’accord alors que l’UNSA est prête à le faire ? »

Parce que nous ne voulons pas donner le bâton pour nous faire battre : nous avons « appris » que si le PDV foire, la dénonciation aura lieu en janvier 2016.

A partir de janvier 2016, comptez 15 mois, ce qui nous amène à avril 2017 : c’est mieux que rien.

La convention unique PNC se fera sur la base de celle de YS (il faut savoir que celle de AN est quasi au niveau de YS). Alors les seuls à y perdre seront les PNC. DB.

Il ne fait plus aucun doute que d’avoir signé un accord de réduction des coûts dans le cadre de  TRANSFORM 2015  était une décision nécessaire, sinon, vous pensez bien que nos collègues de HOP-AIRLINAIR  et encore moins  de HOP-REGIONAL ne l’auraient pas fait aussi!!! Ainsi, la signature de l’accord cadre PN chez HOP!-REGIONAL et le soutien de nos adhérents nous confortent dans notre démarche de syndicat responsable. Ceci est d’autant plus vrai que lorsqu’un syndicat exige que l’accord DB soit appliqué aux 4 PNC qui partent en détachement chez YS, c’est bien la preuve que nous n’avions finalement pas si tort que ça….

En attendant l’été va être chaud, suffisamment pour être serein et voir venir.

Bien entendu, en réponse à ceux qui nous demandent notre avis, comme toujours et peu importe le syndicat, les consignes de non substitution s’appliquent.